brexit

Révolut : bien préparée ou pas au Brexit ?

La nouvelle génération ne cesse d’apporter des innovations et le moins que l’on puisse dire c’est que la technologie est de plus en plus présente. Dans le secteur bancaire, les néobanques comme Révolut connaissent un grand succès, en proposant surtout des services financiers accessibles à partir des Smartphones et mêmes des Smartwatchs.

Que représente Révolut ?

Fondée par Nikolay Storonsky (ukrainien) et Vlad Yatsenko (russe), en Lituanie, elle est l’une de ces institutions bancaires nouvelle génération en plein essor selon ce site. Depuis sa création en 2015, son nombre d’abonnés ne cesse en effet d’augmenter et elle est même reconnue comme le leader de la banque britannique.
Révolut possède également un agrément de monnaie électronique octroyé par la FCA (Financial Conduct Autorithy), le régulateur britannique de monnaie électronique.
Cette banque londonienne offre aussi une large gamme d’activités dont notamment la gestion de compte par un simple Smartphone. De plus, le paramétrage et la visualisation des comptes ouverts peuvent se faire instantanément en ligne.
Et comme toutes les autres banques en ligne et néobanques, ses tarifs sont parmi les moins chers du marché. Elle propose également un RIB (Relevé d’identité bancaire) sans conditions de revenus ainsi qu’une ou plusieurs cartes internationales (Visa et Mastercard), qui s’accordent automatiquement avec une garantie d’assurance. Le transfert de multidevises fait également partie de ces activités qui la rendent unique. Effectivement, Révolut procède suivant un taux de change actuel et unique dans plusieurs pays.

Que réserve le Brexit à ces banques londoniennes ?

Les négociations entre Londres et Bruxelles continuent encore jusqu’à ce jour. Les deux Parlements ont du mal à trouver un terrain de consensus. Pourtant, la phase de préparation va bientôt prendre fin le 29 mars prochain. Et les conséquences du Brexit sur le plan financier demeurent encore incertaines mais, malgré cela, un bon nombre de scénarios ont été envisagés.

D’un point de vue général

Après cette date, Révolut et bien d’autres institutions londoniennes risquent de perdre le bénéfice du « Passport financier Européen » – il s’agit d’une invention juridique permettant d’opérer librement sur le marché Européen.
La perte de ce passeport risque d’être négative pour les banques londoniennes mais il propose que les banques de la City se soumettent à un régime d’équivalence. Le marché des 27 leur sera alors ouvert mais avec de nouvelles conditions, et il se peut aussi que les activités offertes soient restreintes. La commission Européenne passera en revue si les lois britanniques sont assez réglementaires et à défaut, devrait en fixer d’autres.
Notons au passage que les Etats-Unis et le Japon empruntent déjà ce régime existant. Mais quoi qu’il en soit, l’absence d’accord établi jusqu’à maintenant suggère un éventuel « Hard Brexit » pour les pays tels que la France. ; c’est pourquoi l’ACPR prend son rôle très au sérieux en sollicitant un régime de transition.

Quid de Révolut ?

revolut

Occupant un marché très large, Révolut est présent en Australie, Espagne, Pologne, et même à Singapour. Depuis 2017, cet établissement œuvre aussi en France et compte désormais 400 000 comptes ouverts.
Que vont donc devenir ces comptes lors de la sortie effective du Royaume Uni de l’Union Européenne ? Révolut reste plutôt optimiste, en prétendant que le processus prendrait exactement une année. Par conséquent, l’attente n’arrive pas encore à son terme.
Dans le cas échéant, la néobanque s’est déjà préparée aux éventuels scénarios et a même envisagé de nouvelles perspectives telles que la négociation avec plusieurs pays. Cette alternative lui permettra d’obtenir à nouveau le passeport financier sur le continent et donc d’atteindre de nouvelles cibles plus facilement. En plus, sa relation étroite avec la Banque Centrale Européenne et le régulateur Lituanien semble être un grand atout.
Le Brexit pourrait donc au final être un tremplin vers d’autres horizons…


'Révolut : bien préparée ou pas au Brexit ?' n'a pas de commentaire

Soyez le premier à commenter cet article !

VOULEZ-VOUS PARTAGER VOS PENSÉES?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Fait avec amour Sur Internet | Tous droits réservés | Informations Légales