cheminee

Que faut-il savoir sur les normes d’installation de cheminée ?

L’installation de cheminée, de gaz combustible situé à l’intérieur des bâtiments d’habitation, est régie par des règles techniques accompagnées de normes et standards de sécurité. Pour des raisons de qualité, de durabilité et pour éviter tous risques d’incidents liés à son utilisation, il est indispensable de suivre les normes d’installation de cheminée.

Découvrez la règlementation des conduits de fumée

La règlementation des conduits de fumée englobe l’ensemble des règles de conception, d’installation de conduits de fumée ou de cheminée. Elles sont classées parmi les normes du Document Technique Unifié (DTU), dont le but est de fixer les conditions à respecter dans la mise en place des matériaux de construction. Ces règles sont obligatoires et principalement développées pour la sécurité permanente des utilisateurs.

La fumisterie et le ramonage nécessitent une expertise élevée accompagnée d’habileté et de connaissances quant à l’utilisation des outils. Il est donc indispensable de faire appel à un technicien compétent dans le domaine pour répondre au mieux à votre besoin, mais aussi pour votre sécurité. Les spécialistes en ramonage à Paris 18 proposent des prestations de qualité pour assurer l’installation, l’entretien ou la réparation de votre cheminée. Pour en savoir plus, visitez le site web https://entreprise-andreas.fr/ramonage-paris-18/. Le service offert par ces experts respecte les normes élaborées par la législation.

Les normes qui régissent les conduits de fumée sont classées parmi le Document Technique Unifié 24.1. Elles s’appliquent à de nombreux systèmes de chauffage comme les poêles en bois, les cheminées ou les chaudières et doivent tenir compte de la résistance du conduit à la température, de l’étanchéité et doit garantir la sortie de la fumée.

La sortie de fumée doit être prise en compte par rapport aux vents dominants ou aux obstacles qui entourent tout conduit de fumée. La partie extérieure du conduit de fumée doit se situer à 40 cm au-dessus du faitage de votre toit et ces orifices doivent être situés à 1,20 mètre au moins au-dessus du point de sortie. La hauteur du conduit de fumée tenu en compte permet de créer suffisamment de tirage naturel afin d’évacuer les fumées.

Pour une cheminée à foyer fermé, le tubage est obligatoire. Il améliore le fonctionnement du conduit de fumée et diminue le temps requis au ramonage de la cheminée puisque le tube va protéger le conduit contre les risques de corrosion, mais il améliore aussi l’étanchéité du conduit. Selon les normes, le tube doit posséder une double paroi jusqu’à la sortie de cheminée et l’angle de raccordement ne doit pas faire plus de 90°.

Les conduits de fumée doivent résister une température continue variant de 600°C à 1000°C. La température dégagée doit être au maximum de 50 °C dans les parties habitables et 80°C dans les parties non habitables. Le diamètre nominal ne doit pas être inférieur à 180 mm pour un foyer ouvert, et à 150 mm pour un foyer fermé

Le trajet de la fumée doit être le plus direct possible, c’est-à-dire un conduit de fumée verticale sans dévoiement pour évacuer directement les fumées à l’extérieur. Les dévoiements sont cependant autorisés selon la forme et la hauteur de la maison. Deux dévoiements sont autorisés avec un angle qui ne doit pas dépasser le 45° avec la verticale et la hauteur entre deux dévoiements est limitée à 5M.


'Que faut-il savoir sur les normes d’installation de cheminée ?' n'a pas de commentaire

Soyez le premier à commenter cet article !

VOULEZ-VOUS PARTAGER VOS PENSÉES?

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Fait avec amour Sur Internet | Tous droits réservés | Informations Légales